Alcool assistance

Alcool assistance La croix d'or - Vanves
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MON DENI SANS AMIS

Aller en bas 
AuteurMessage
Holantrope



Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: MON DENI SANS AMIS   Mer 2 Mai 2007 - 14:51

Bonjour, Bonjour,

J'aimerai évoquer ici et rappeler le fond du problème qui est le même que l’essence du traitement : la vie quotidienne crée un fond de stress général engendrant soit la déprime/dépression, la démoralisation et le retrait par rapport à la vie, soit le nervosisme, l’angoisse et la violence.[/size]

Il est fondamental de comprendre que cet état général, à la fois source et effet d’une insatisfaction profonde, est INSENSIBLE.
Pour subsister et survivre, l’alcool, les somnifères et tranquillisants n’en sont que les EXUTOIRES.

Alors que la croyance largement partagée est que l’intoxication alcoolique apporte un peu de liberté et de joie et qu’une vie meilleure n’est pas possible sans.

Et le déni de la prise de conscience de ce fonctionnement empêche alors toute possibilité de reprendre goût à la vie...

Il va alors se manifester, ce terrible déni, avec force et conviction aux yeux de tous les autres, prenant, selon les circonstances et l'entourage, différents "visages" possibles.

Tant que nous avons été dans le déni de notre alcoolisme, nous avons menti sur notre situation, nous mentant à nous-mêmes et mentant aux autres.
Nous avons utilisé des alibis pour justifier notre situation. Je ne craignais alors pas la nuit mais qui j'y rencontrais. Moi-même quelquefois, lors des moments de réelle lucidité.
Les mensonges n'ont pas été uniquement verbaux, il y a aussi des non-dits, des dissimulations que j'aidû élaborer :

- Renforcement du non (je ne bois pas !)
- Minimalisation (comme tout le monde)
- Hostilité (refus d’engager une thérapie)
- Diversion (parle d’autre chose)
- Blâme (ce n’est pas ma faute si des fois je bois)
- Rationalisation (il fait un cours sur l’alcoolisme...)
- Fabulation (invente des histoires)
- Dramatisation (utilise des drames perso pour expliquer)
- Manipulation (intellectualisation de son état ref gds hom.)

Bref, que d'ingéniosité à vouloir cacher ce qui était que trop souvent évident à notre entourage...

Et alors que ma jambe brulais, je me demandais encore d'où venait cette odeur...

Bien plus tard, j'ai constaté que le cuisinier ne s'oublie pas lui-même et ai appris à oeuvrer sans artifice !!!!

A bienôt, amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MON DENI SANS AMIS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris, une péniche accueille les sans-abri et leurs chiens
» Poème : " Je Suis Une Sans-Ami(e)s "
» Journées portes ouvertes à sans collier ce week end.
» voyage sans parents! ^^
» REMERCIEMENTS A TOUS NOS AMIS POUR LEURS APPUIS ET AMITIÉS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alcool assistance :: Vos témoignages sur l\'alcool, l\'alcoolisme, la maladie.-
Sauter vers: